Traitement des tâches

Laser et couperose

 

La couperose, et certaines tâches rouges du visage et du cou, sont dues à la dilatation de vaisseaux sanguins superficiels de la peau, qui normalement seraient invisibles à l’œil nu.

La couperose et les vaisseaux rouges

Les traitements des rougeurs au laser

Le traitement laser de ces vaisseaux vise à réduire leur diamètre par échauffement et donc coagulation.
Le rayon laser (KTP ou Nd Yag le plus souvent) est absorbé par les zones rouges de la peau et donc plus spécialement par les vaisseaux disgracieux et les taches rouges.

L’intérêt majeur des lasers est d’être captés par ces zones rouges sans que le reste de l’épiderme soit lésé. 
Le laser à colorants est également employé à cet usage, plutôt en milieu hospitalier, mais quelques cabinets en sont équipés. Ils nécessitent moins de séances mais ont des suites plus longues et plus invalidantes.

Enlever la couperose ou la réduire

Les résultats sont bons sur les vaisseaux rouges du visage, moins réguliers sur les jambes où les vaisseaux sont plus profonds. De nouveaux lasers traitent aujourd’hui plus spécialement les veines bleues.
Pour éviter les brûlures, il est nécessaire de procéder délicatement et d’augmenter les puissances progressivement sur une zone donnée. La force du laser doit être adaptée à chaque type de peau et à chaque cas.
Seul un médecin expérimenté et formé à ces techniques sera à même de vous traiter avec une sécurité et des résultats optimisés.

L’érythrose ou érythro-couperose, rougeur diffuse

Elle correspond à la présence de rougeurs à la surface de la peau associées à des petits vaisseaux capillaires principalement localisés au niveau du visage, on retrouve également certaines érythro-couperoses au niveau du décolleté.
Dans certains cas on retrouve un facteur héréditaire mais les écarts thermiques en particulier les infrarouges du spectre solaire sont toujours un facteur favorisant. Les lampes flash (ou appareils à lumière pulsée) sont en général plus adaptés pour traiter ces rougeurs (ou roseurs) diffuses.
Ainsi la première protection reste solaire. Les rougeurs évoluent différemment selon qu’il s’agit d’érythrose qui a tendance à s’accentuer ou d’évoluer de temps à autres vers l’acné rosacée.
Les télangiectasies, quant à elles, constituent un réseau capillaire qui augmente progressivement et lentement. Le traitement consiste à photo-coaguler avec des lasers sélectifs c’est-à-dire ne touchant pas l’épiderme mais uniquement le derme là où se situent les capillaires et les petits vaisseaux dilatés, de façon spécifique pour éclaircir en surface cette érythro-couperose.

 


Laser et taches brunes

 

Sur les mains, le décolleté ou le visage, les taches brunes dues à l’exposition solaire sont des dépôts de pigments (mélanine) trop importants dans l’épaisseur de la peau. Ces taches pigmentaires peuvent être enlevées ou atténuées avec les lasers et lampes flash.

Deux types de laser contre taches actiniques ou solaires

Deux types de laser traitent les taches brunes pigmentaires (dîtes « actiniques » ou solaires) : par abrasion ou par effet photomécanique.

Les lasers d’abrasion

Ils enlèvent la couche superficielle de la peau contenant les pigments responsables de la coloration brune. Une nouvelle peau sans tache se reformera alors à sa place en 5 à 6 jours.

Les lasers photomécaniques

Ils « volatilisent » la mélanine (pigment) dans la peau, sans brûlure ni abrasion. La peau contenant ces pigments va ensuite s’éliminer en fine croûte, laissant place à une peau neuve et nette.

Les suites après la séance

Avec les lasers d’abrasion, un pansement peut être placé les premiers jours. Un gonflement local est habituel pendant 3 jours. Une crème grasse est ensuite appliquée jusqu’au 5° ou 6° jour.

Avec les lasers photomécaniques, une légère croûte va se former après la séance et persister 1 semaine. Ensuite la peau est reconstituée. Elle est rose, et reprend sa couleur normale en quelques semaines.

Programme habituel

En principe une séance suffit. Une deuxième séance de retouche peut être parfois nécessaire. 
Bien entendu la protection solaire s’impose ensuite pour ne pas faire foncer les taches à nouveau.

 


 

Lasers vasculaires et tâches rubis.

 

Les spots de morgan ou taches rubis ou angiomes rubis sont des lésions complétement bénignes développées généralement sur le tronc: décolleté, abdomen, dos mains aussi sur les cuisses. Les autres localisations sont moins fréquentes. Ces lésions sont planes ou légèrement saillantes, de couleur rouge rubis ou rouge foncé avec un diamètre oscillant entre 1 à 4 mm de diamètre. Les angiomes rubis (cherry angioma) sont plutôt prédominant chez la femme mais leur apparition chez l’homme n’est pas rare. Ils apparaissent généralement vers la quarantaine. Ils sont parfois déclenchés par la grossesse ou un terrain hormonal modifié (contraception orale par exemple). Elles peuvent bénéficier de plusieurs options thérapeutiques ▪ L’abstension de traitement si elles ne gènent pas les patientes ▪ Le traitement par électrocoagulation qui est l’une des plus anciennes techniques sur cette indication: réglage monopolairze, environ 2W de puissance. Geste suivi d’un petit curetage et d’une hémostase associée. ▪ Le traitement par laser vasculaire au KTP, au Colorant pulsé, à l’IPL et au laser YAG (Les lasers argon ne sont plus guère utilisés dans ces indications bien qu’ils fonctionnent très correctement).

 

Modalités de traitement par laser à colorant pulsé

Les traitements par laser à colorant pulsé reposent sur un seul impact par lésion. Le diamètre de l’impact est réglé sur le diamètre de la lésion et le réglage de la machine vise à provoquer un changement de couleur (vers le bleu violacé – purpura) accompagné d’une coagulation secondaire. Les réglages sont habituellement de 6 à 8j /cm2 sur des pulses courts avec des diamètres de spot de 2 à 5 mm. Les impacts sont généralement positionnés au centre de la lésion et se déplacent vers la périphérie. Il importe de traiter les zones d’alimentation de la lésion dans un premier temps. Modalités de traitement par IPL / Lampe Flash Les traitements par lampes flash sont relativement efficaces pour les praticiens qui ne disposent pas de laser. L’appareil est équipé d’un filtre vasculaire entre 550 et 650 nm pour que la lumière touche l’hémoglobine et provoquent une coagulation de la lésion. Les fluences entour de 30 à 60 J/cm2 pour des temps de pulse autour de 30 à 60 msec). Modalités de traitement pas laser KTP Les traitements des angiomes rubis par laser KTP sont assez faciles à mettre en œuvre. Les impacts sont généralement petits de l’ordre de 1 à 2 mm de diamètre. Les fluences utilisées oscillent entre 15 à 25 j/cm2 pour des temps de pulse variant entre 25 et 60 msec. Le laser est initialement appliqué au centre de la lésions puis déplacé de façon centrifuge en périphérie. La lésion devient sombre ou noire lorsque le traitement est correct. Elle évoluera en une 15aine de jours vers une disparition. Pour les lésions de grande taille, 2 à 3 séances peuvent être nécessaires. Modalités de traitement pas laser Nd-Yag Les traitements des angiomes rubis au laser Yag ne pose pas de problème spécifique bien que ce laser soit rarement le laser de première intention dans cette indication. Spot de 1 à 2 mm, temps de pulse entre 15 et 35 msec, fluences entre 300 et 600 j/cm2 sont des paramètres traditionnels pour toucher les lésions rouges.

Texte emprunté à medecinlaseriste.com


 

Les angiômes stellaires ou angiômes araignées.

 

Les angiomes stellaires (spider angiomas / angiomes araignée) sont des petites lésions artérielle bénignes touchant volontiers le visage, les bras, les mains, le décolleté. Ils sont variables dans le temps et peuvent parfois régresser sans soins spécifiques. La lésion se présente sous la forme d’un petit vaisseau artériel central venant de la profondeur et qui donne des ramifications fines et rouges en surface en forme de filaments à la façon des pattes d’une araignée. L’angiome stellaire réagit à la pression du doigt: il s’efface à la pression puis redevient rouge lorsqu’on relâche la pression.
Lorsqu’ils sont nombreux, ils peuvent traduire une maladie de du foie.

Le traitement des angiomes stellaires repose sur
▪ l’électrocoagulation (sclérose par l’électricité)
▪ le laser vasculaire (KTP, Colorant pulsé, parfois le Nd:YAG sur la zone centrale alimentant la lésion)
▪ ou parfois l’absence de traitement si le patient n’est pas gêné.

Texte emprunté à medecinlaseriste.com


 

Les peelings moyens

 

Il s’agit d’appliquer sur la peau un liquide exfoliant puissant destiné à la faire peler pour la régénérer.

Produits

A base d’acide trichloracétique ou de phénol avec des excipients spécifiques contrôlant la profondeur d’action dans la peau.

Déroulement de l’intervention

1ère phase : il faut préparer la peau pendant 2 à 4 semaines avec des crèmes médicamenteuses pour mettre au repos les constituants du derme et les nettoyer de leurs impuretés. 
2e phase : il est appliqué, uniquement par un médecin, un produit actif 
3e phase : c’est la période de desquamation qui dure de 6 à 10 jours.

Inconvénients

Durant la 1e phase de préparation, la peau peut démanger et rosir. Lors de la 3e phase, celle de la desquamation, il faut laisser l’ancienne peau s’éliminer naturellement. Des croûtes apparaissent en 2 ou 3 jours et tombent environ 6 jours plus tard.

Résultats

Dès la 2e semaine, la peau apparaît “rénovée”. Ce peeling, en régénérant et tonifiant le derme, redonne son velouté à la peau. Il permet de diminuer ou effacer les taches pigmentées rebelles, les ridules débutantes et les imperfections de la peau.

Durée de l’intervention

Elle dure environ 30 à 45 minutes.

L’avis de l’AFME

Le peeling moyen traite le vieillissement cutané. Il est particulièrement indiqué pour les femmes chez qui la peau commence à perdre sa texture, se « flétrit » et présente de multiples ridules très fines. Ce peeling est performant, en particulier pour le tour des yeux et tour de bouche, ou les injections de comblement sont peu efficaces. Il est modulable en intensité, adaptable à chaque cas et suivant chaque localisation. Il faut cependant bien comprendre que l’on est peu montrable pendant une semaine à cause des croûtes brunes sur le visage.

Texte visé par l’AFMEaa 
mis à jour le 10/10/08.


traitement des lentigos solaires est possible par laser.

 

Le traitement des lentigos solaires est possible par laser. Le laser est une option thérapeutique parmi d’autres dans la prise en charge des lentigos. En effet, la cryochirurgie (brûlure à l’azote) est également une possibilité. Le médecin dispose donc de plusieurs solutions et doit s’orienter suivant le type du lentigo, le souhait de la patiente et le matériel qu’il possède. On peut utiliser différents types de lasers pour traiter les lentigos: les lasers d’épilation (car ils visent aussi la mélanine), les lasers vasculaires KTP (ayant aussi une affinité pour la mélanine), les lasers de dé tatouage, les lasers à CO2 ablatifs.
Le traitement des lentigos solaire par laser repose sur plusieurs types d’effets recherchés par le médecin lasériste. L’une des orientations consiste à échauffer la lésion pigmentée pour la dénaturer par brûlure (photo thermolyse laser). Une autre orientation vise à fragmenter le pigment mélanine du lentigo pour faciliter son élimination par phagocytose naturelle de l’organisme. Enfin une autre option consiste à provoquer une ablation de surface et créer des puits pour favoriser l’évacuation du pigment.

  •  Traitement laser des lentigos par effet photothermique
  • Traitement laser des lentigos par effet photomécanique
  • Traitement laser par laser ablatifs et/ou fractionnés

Texte emprunté à medecinlaseriste.com