A qui s’adresse l’ostéopathie ?

A QUI S’ADRESSE L’OSTEOPATHIE ?

 

L’ostéopathie s’adresse à tous.

De sa naissance jusqu’à la fin de sa vie, toute personne peut bénéficier d’un traitement ostéopathique : l’ostéopathie accompagne les enfants, les  femmes enceintes,  les personnes âgées en passant par les sportifs, les personnes handicapés ou les personnes souffrant de pathologie lourde.

* Un certificat médical de non contre-indication à l’Ostéopathie est nécessaire pour les nourrissons de moins de 6 mois.

 

  • Les sportifs, amateurs ou de haut niveau :

L’ostéopathie joue un rôle non négligeable dans le traitement et le suivi thérapeutique des sportifs au sens général du terme.

Lors d’une blessure, ou dans les suites opératoires d’une blessure plus ou moins grave, l’ostéopathe  peut raccourcir la durée de convalescence du sportif.

Le suivi d’un sportif par un un ostéopathe est proposé pour :

  • Un simple traitement suite à blessure ou pathologie,
  • Une équilibration  de l’appareil locomoteur (bilan posturologique),
  • Une demande de suivi sur le moyen / long terme.

 

 

 

 

  • Le nourrisson :

Lors de l’accouchement, des contraintes importantes s’exercent sur le squelette du nouveau né, et en particulier sur son crâne. Ces contraintes ont un rôle de starter de l’ossification, mais peuvent déformer la structure de son  crâne.

L’ostéopathe réduit les tensions créées par ces contraintes, ce qui permet au nouveau-né de poursuivre sa croissance du mieux possible.

Il est conseillé de réaliser un suivi précoce du nourrisson afin de prévenir certains troubles, tels que régurgitations, problèmes posturaux lors de la croissance, etc. L’ostéopathe traite également les sinusites chroniques, les colites, problèmes de sommeil, torticolis, placiocéphalies…

 

  •  L’enfant, le pré-ado, l’adolescent :

La croissance est une période très délicate pour le corps humain et en particulier le squelette et des restrictions de mobilité ostéo-articulaires du rachis et des membres sont retrouvées très fréquemment.

Les modifications de l’appétit ou du sommeil peuvent aussi être des signes d’alerte d’une dysfonction pathologique mécanique chez l’enfant.

L’ostéopathie traite chez l’enfant :

  •  les pathologies ORL chroniques (sinusites, rhinites, bronchite, asthme…)
  •  les diarrhées, constipations et autres troubles de la digestion
  • dorsalgie (des cervicales au bassin)
  •  entorses, tendinites (en collaboration pluridisciplinaire)
  • les troubles de la concentration et autres difficultés à l’école sont également des indications à travailler en ostéopathie.

 

  •  L’adulte :

Les motifs de consultations sont fréquemment  des douleurs ostéo-articulaires du rachis et des membres   liées à une mauvaise posture de travail, un faux-mouvement, une chute ou un accident de voiture par exemple.

L’ostéopathie est également très efficace pour les pathologies fonctionnelles digestives (constipation, ballonnements, diarrhée), gynécologiques (douleurs de règles, douleurs aux rapports) et les affections crâniennes (migraines, affections ORL chroniques) et autres névralgies d’Arnold, névralgies cervico-bracchiale, etc …

 

 

  •  La femme enceinte, la jeune maman

L’Ostéopathe traite les troubles fonctionnels de la grossesse tels que le mal de dos, les sciatiques, les nausées, vomissements, problèmes de digestion difficile.

Le fait de redonner de la mobilité au bassin avant l’accouchement permet également d’améliorer l’ouverture du bassin et donc faciliter la sortie du bébé au moment crucial.

L’ostéopathie ne dispense en aucun cas des visites obstétricales conventionnelles, mais garde un rôle de soulagement.

 

  •  Les séniors

Les techniques utilisées par l’ostéopathe seront adaptées à l’âge et à l’état des structures articulaires du patient plus âgé.

Chez un sénior, l’ostéopathe soulage les douleurs chroniques liées à l’arthrose et à la sédentarité, mais traite également les mêmes pathologies dont peut souffrir n’importe quel patient : entorses, névralgies, sciatiques, etc.