Les indications

LES INDICATIONS A UN TRAITEMENT OSTEOPATHIQUE

 

En aucun cas une consultation ostéopathique ne remplace une consultation médicale.  Les maladies dégénératives, le cancer, les pathologies organiques, les lésions irréversibles telles que les fractures ne sont pas des pathologies sur lesquelles l’ostéopathie a une influence. Le diagnostic ostéopathique  de « première intention »est crucial car il permet au thérapeute d’éliminer les pathologies non curables par l’ostéopathie et de réorienter le patient vers le spécialiste adéquat.

 

Conseil : l’ostéopathie est certes une thérapie d’urgence mais elle a une efficacité certaine à titre préventif : selon la chronicité des douleurs, il est conseillé de consulter 2 à 4 fois par an.
En effet, il vaut mieux prévenir que guérir !!!

Les indications d’un traitement ostéopathique deviennent alors beaucoup  larges que les habituels torticolis, lumbagos et entorses ! De plus, un motif de consultation (le mal de dos par exemple) a des origines très variées, que le patient ne soupçonne pas (viscérales, crâniennes, périphériques, émotionnelles, etc.) !

 

 

Les motifs de consultations les plus habituels sont les suivants :

 

  •      Rachis :

Lumbagos, sciatiques, torticolis, pubalgies, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, costalgies, douleurs coccygiennes, névralgies cervico-brachiales

 

  • Membres :

Entorses, tendinites, douleurs articulaires, et toutes douleurs à la suite d’un traumatisme important (sportif, accident de la circulation…), cruralgies

 

  •  Sphère dentaire :

Suivi parallèle des traitements orthodontiques et des grosses chirurgies dentaires

 

  • Pathologies ORL :

Rhinites, sinusites chroniques, pathologies asthmatiformes, névralgies faciales, déséquilibres, vertiges, acouphènes, céphalées, migraines, acouphènes, troubles de la déglutition

 

  • Troubles digestifs :

Acidité gastrique, hernie hiatale, flatulences, ballonnements, troubles du transit, troubles hépato-vésiculaires, colite spasmodique

 

  • Troubles gynéco-urinaires :

énurésie, incontinence, cystite, prostatite, troubles du cycle menstruel ou de la ménopause, douleurs fonctionnelles du petit bassin, douleur au cours des rapports, …

 

  • Troubles circulatoires :

Troubles circulatoires des membres inférieurs et supérieurs, congestions veineuses, hémorroïdes, Drainage d’œdèmes

 

  • Etats psychologiques :

Stress, angoisse, anxiété, états dépressifs, spasmophilie, irritabilité, oppression, troubles du sommeil

 

  •  Pédiatrie :

Les différents problèmes du nourrisson et du jeune enfant après accouchement difficile (provoqué, retardé, séquelles de forceps, ventouse, césarienne): troubles du sommeil, agitation, manque de concentration, troubles digestifs, canal lacrymal bouché, coliques, colites, …